Sanctuaire des Grottes de Saint Antoine

Archives de l’auteur Frere.David Vern

ParFrere.David Vern

Oser demander le sacrement de la réconciliation sur le sanctuaire !

Alors que le ‘déconfinement’ approche par étape, les frères prêtres de la communauté vous invitent à les rejoindre les samedis matin de 9h30 à 11h30 les 16-23 et 30 mai, afin de vivre le sacrement de réconciliation.

Rendez vous à l’abri du pèlerin avec vos masques. Les confessions pourront s’effectuer à l’extérieur selon la météo.

Nous vous attendons avec grande joie !

ParFrere.David Vern

Méditation pour le dimanche 10 mai : 5e dimanche de Pâques

L’évangile de ce dimanche nous met en présence de deux apôtres que nous connaissons bien : Thomas et Philippe.

Ce Thomas qui n’hésitera pas par ailleurs à mettre en doute sa foi et Philippe qui visiblement dans cet échange avec Jésus ne fut pas d’une humilité exceptionnelle. ‘Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit’. Mais Philippe ! Ça fait déjà trois ans et tu n’as toujours rien compris ? On peut dire que la réponse de Jésus a dû le faire sentir bien absurde, pour ne pas dire idiot !

Et pourtant, il avait raison. Philippe n’était peut-être pas le plus rapide à comprendre, mais il savait demander des choses importantes. Sa demande touchait l’essentiel de la mission de Jésus: il est venu pour nous montrer le Père, pour nous réconcilier avec lui, pour nous conduire vers lui.

Pour cela, Philippe n’a pas à rougir : Les hommes brillants posent des questions intelligentes, les vrais sages posent des questions importantes, comme le disait un de mes profs à la catho de Toulouse !

Et nous? Osons-nous poser des questions au risque de nous sentir ridicules ? Interpellons-nous le Seigneur dans notre prière pour qu’Il vienne nous éclairer sur tel ou tel aspect de notre foi ?

Mais est-ce qu’on prie assez pour des choses vraiment importantes, qui touchent notre salut et celui de nos prochains? Pensons-nous à demander que Dieu augmente en nous la foi, l’espérance et la charité comme le demandait Saint François devant le crucifix de Saint Damien ?

Que l’Esprit-Saint nous donne la sagesse de s’occuper des vraies questions et de demander à Dieu ce qui est vraiment important. Comme le demanda saint Philippe: Montre-nous le Père et cela nous suffit.

Frère David

ParFrere.David Vern

Réouverture partielle du sanctuaire : informations pratiques

Chers amis de Saint Antoine !

Réouverture ce lundi 11 mai : Du parc, de l’accès aux grottes, de la ciergerie, de l’église et du magasin.

Le culte public (Eucharistie et offices des heures) reprendra fin mai selon les décisions du gouvernement (probablement fin mai)

Les confessions sont assurées sur rendez vous uniquement (avec port du masque obligatoire) et une permanence tous les samedis du déconfinement de 9h30 à 11h30 à l’abri du pèlerin (confessions en extérieur avec masque obligatoire)

Notre maison d’accueil attend elle aussi sa réouverture prochaine (probablement début juin pour la restauration)

Pour l’hôtellerie, prendre contact par téléphone ou par courriel pour tout renseignement, ainsi que pour la location des salles.

Ensemble soyons dans la joie et gardons à l’esprit de nous protéger sur le sanctuaire par les gestes barrières et le port du masque face à toutes personnes rencontrées (frères, bénévoles et notre personnel)

Paix et bien

les grottes de Saint-Antoine | Brive Tourisme
ParFrere.David Vern

Homélie du dimanche 26 avril : Les pèlerins d’Emmaüs (frère Carlos)

Le récit des disciples d’Emmaüs représente certainement l’itinéraire idéal de tout homme appelé à la connaissance de Dieu à travers un processus fait ensemble et jamais à titre personnel.

Luc parle de manière générique de deux d’entre les disciples. Ils ne font pas partie des douze apôtres, cependant nous savons qu’ils reconnaissent Jésus au moment de rompre le pain. Mais nous savons aussi que seuls les apôtres avaient vu Jésus faire ce geste lors du dernier repas alors pourquoi ces deux simples disciples l’ont-ils reconnu en rompant le pain?

Le texte indique que parmi les disciples, deux d’entre eux, étaient en route vers un village appelé Emmaüs, à environ onze kilomètres de Jérusalem, et ils parlaient de tout ce qui s’était passé. Jésus marche avec eux. Il semble même intéressé par le fait d’accompagner les deux hommes vers Jérusalem où les Onze les attendent.  Le retour dans la ville semble avoir pour but de rencontrer la communauté et cela n’est possible qu’après avoir participé au geste du partage du pain, geste qui renvoie clairement à l’Eucharistie. « À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons », et commencèrent à raconter ce qui s’était passé en cours de route et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux, à la fraction du pain.

Or, par une proximité bienveillante à l’égard de chacun de nous, une proximité souvent non comprise ou non reconnue, le Seigneur nous amène patiemment au cœur de la nouvelle Jérusalem, ou dans le mystère de la communion avec sa vie divine, Il le fait en concluant une Nouvelle Alliance, nouvelle et définitive qui exprime l’union avec Lui par le don total de sa personne dans l’Eucharistie.

Ce n’est qu’après avoir accompagné cet étranger sur nos chemins, dans cette profonde communion qu’Il nous fait découvrir le mystère de la communauté ecclésiale, sa famille, où Il est toujours présent et reconnaissable. L’événement Emmaüs nous rappelle deux choses, d’abord que c’est l’Eucharistie qui fait l’Église et non l’inverse. Et enfin que chaque fois que l’homme essaie de comprendre le mystère de l’Église d’une manière différente de celle que Jésus l’a enseignée aux disciples d’Emmaüs, il s’expose au grand risque de l’échec et de l’incompréhension.

Demandons au Seigneur la grâce de laisser l’Eucharistie ouvrir nos yeux, de nous faire reconnaître la présence de Jésus afin de vivre la conséquence naturelle de cette rencontre : la participation à la vie de la communauté participation qui garantit cette présence dans le pain partagé.

Fr Carlos, ofm.

ParFrere.David Vern

Pèlerinage annuel des gens du voyage : samedi 8 février 2020

Chaque année les frères présents sur les grottes de Saint Antoine, les amis du sanctuaire, l’aumônerie diocésaine des voyageurs, accueillent le pèlerinage annuel des gens du voyage, pour le secteur Limousin, Quercy et Périgord noir.

De très nombreux voyageurs sont venus nous rejoindre, sous un soleil radieux, afin de vivre ce temps de pèlerinage sur les pas de Saint Antoine.

SONY DSC
SONY DSC

Présidé par notre Père Evêque, Mgr Francis Bestion, les pèlerins d’un jour ont cheminé sur l’espace des quatre grottes, avec un long temps d’arrêt dans la chapelle dite des ‘apparitions’ car, selon la tradition, la Vierge Marie se révéla en ce lieu à Saint Antoine, sous le vocable de ‘Notre Dame du Bon Secours’.

Puis après une démarche pénitentielle dans la grotte de l’eau, recueillant l’eau de ruissellement du sanctuaire, tous sont partis joyeux vénérer les reliques de Saint Antoine, exposées pour l’occasion, sur le parvis de l’Eglise.

Après une messe festive et fraternelle, les voyageurs se sont retrouvés pour un repas partagé dans le cloitre de l’hôtellerie.

Enfin, après avoir pris le temps des retrouvailles, le pèlerinage s’est élancé sur la colline et sur notre traditionnel chemin de croix, pour vénérer une dernière fois Saint Antoine, à travers la statue qui le représente bénissant la ville de Brive.

SONY DSC

Bonne route, que Notre Dame des Gitans veille sur eux et à l’année prochaine !

Frère David

ParFrere.David Vern

Journée de la vie consacrée et accueil de notre Père Evêque, Mgr Francis Bestion.

Après les quarante jours qui nous séparent de la Solennité de la Nativité du Seigneur, lors de la fête de la présentation du Seigneur au Temple, l’Eglise universelle célèbre également la journée de la vie consacrée, initiée par Saint Pape Jean Paul II.

Pour le diocèse de Tulle, ce fut l’occasion d’une rencontre fraternelle avec tous les consacrés de nos quatre espaces missionnaires, aux grottes de Saint Antoine, autour de notre Père Evêque.

Ce dimanche fut l’occasion, à travers la procession des lumières (rite d’ouverture), de nous laisser saisir par le rayonnement et la beauté de notre Seigneur et Rédempteur, et surtout de la laisser irradier en nous et autour de nous.

Puis, à l’issue du déjeuner avec les frères, un temps de partage et de nouvelles de nos différentes communautés présentes sur le diocèse permit de prendre conscience de nos richesses et pauvretés respectives. Mais nous savons que l’Esprit Saint continue de veiller sur nous, même si certaines de nos communautés prennent de l’âge.

Enfin, en cette année de l’appel, nous avons imploré le Seigneur, durant un temps d’adoration Eucharistique et dans la prière solennelle des Vêpres, de nous donner des vocations pour notre diocèse et pour nos ordres, congrégations et instituts respectifs.

Puissiez-vous nous rejoindre dans cette chaine de prière, afin que la vie consacrée continue de rayonner dans notre diocèse, dans notre pays et dans notre monde.

Frère David Vern, ofm.

ParFrere.David Vern

Le sanctuaire accueille sa nouvelle croix et ses nouveaux arbres !

Rien de mieux qu’un samedi d’hiver, même légèrement pluvieux, pour initier diverses phases de chantiers, avec nos bénévoles et amis du sanctuaire.

Depuis quelques mois, le domaine a malheureusement perdu 145 arbres, ayant contractés diverses maladies, et ne tenant plus face au changement climatique.

Toute la communauté et les amis de Saint Antoine se sont mobilisés pour reboiser le domaine. Et ce fut fait en partie ce jour !

Grace à la bonne volonté d’une petite équipe, une cinquantaine d’arbres jeunes furent plantés dans la partie haute du domaine, celle où se trouve notre calvaire dominant la ville de Brive.

Les enfants ont eu la joie de parrainer chacun un arbre, en déposant une petite pancarte à leur nom !

Au même moment, une nouvelle croix fut érigée sur l’emplacement de l’ancien calvaire contenant une vieille croix de Jérusalem.

Grave à l’ingéniosité de nos amis, celle ci fut dressée sans encombre par un élévateur télescopique.

Une grande bénédiction sera organisée prochainement avec toute l’équipe.

Merci à chacun et à tous pour ce grand moment de multiples chantiers partagés ensemble dans la joie, l’amitié et la fraternité.

Frère David

ParFrere.David Vern

Le temps d’un week end à Saint Antoine !

Alors que la vie reprend ses droits en ce mois de janvier, que la clarté de la lumière devient plus vive, que le chant des oiseaux revient enchanter nos oreilles, les propositions sur la sanctuaire reprennent elles aussi des couleurs, après cette période de Noël.

Nous avons eu la joie de recevoir Madame la Pasteure de Brive, Elisabeth Brickman, le temps d’une célébration dominicale, en cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens. L’homélie fut donnée par Madame la Pasteure, sur l’Evangile selon Saint Jean, nous invitant à la suite de Jean Baptiste, de voir, de contempler l’Agneau de Dieu, présent dans la Jourdain.

Puis la reprise de notre grand classique : ‘marche et prière’ sur la commune de Nespouls, non loin de Brive et du Lot, malgré un froid hivernal, sans pourtant décourager nos marcheurs !

Notre frère Jean Damascène, originaire du Togo, vient de recevoir une ‘Kora’, instrument de musique typique de l’Afrique de l’ouest, et commence à enchanter nos oreilles et nos liturgies. Nous avons hâte de découvrir avec lui sa tradition musicale, pour notre plus grand bonheur !

Assurément, à Saint Antoine, il se passe toujours quelque chose !!!

Frère David


ParFrere.David Vern

Voeux de la communauté et de l’Association, à tous les amis de Saint Antoine

Comme chaque année, la communauté des frères et l’association des amis de Saint Antoine, ont convié les bénévoles et les proches amis du sanctuaire, pour la traditionnelle galette des rois et la présentation des vœux.

De très nombreux amis se sont rendus disponibles pour partager cet après midi dans la joie de célébrer ensemble celui qui est au coeur de notre vie, le Christ-Jésus, à la suite de Saint François et de Saint Antoine.

Ce fut l’occasion de visualiser le ‘traditionnel’ diaporama, préparé cette année par notre frère Jean Paul, et ainsi de nous remémorer l’année écoulée.

Merci à tous les bénévoles pour votre investissement, merci à tous les amis de Saint Antoine pour votre soutien inconditionnel pour ce sanctuaire que vous aimez tant.

Merci à l’association pour cette si belle mission reçue, en partenariat avec la communauté, pour la gestion de ce sanctuaire.

Merci aux fraternités franciscaines séculières, pour votre présence et votre implication auprès des frères.

Bonne et sainte année à tous !

fr David et la communauté.

ParFrere.David Vern

Voeux de la communauté aux fraternités franciscaines séculières de Brive

Ce dimanche 12 janvier, la communauté des frères a ouvert cette nouvelle année par une rencontre festive et informative avec les fraternités séculières franciscaines, présentes sur Brive.

Après la célébration du Baptême du Seigneur, en mémoire de sa plongée dans le Jourdain, partageant ainsi pleinement notre condition humaine, les frères et sœurs du 1er et du 3e ordre se sont retrouvés pour un déjeuner festif, dans une joie fraternelle si caractéristique de notre spiritualité.

Puis le frère Gardien a présenté les enjeux d’une nouvelle refonte de la pastorale, et du discernement en cours (nouveaux horaires des messes à partir du 1er septembre, la programmation, l’accueil, etc), en souhaitant associer dans cette nouvelle approche l’ensemble des fraternités séculières présentes auprès des frères de Saint Antoine.

Notre Présidente de l’association des amis de Saint Antoine, Evelyne Vialle, nous a partagé, à travers un visuel très complet, le pré projet du réaménagement de l’espace des grottes, dans la perspective des célébrations du 8e centenaire de la fondation du couvent de Brive, par notre frère Antoine, en juin 1126 :

1-La remise aux normes de cet espace (route, canalisation, lumière, etc)

2-Trouver tous les moyens nécessaires pour rendre l’eau de Saint Antoine à nouveau potable

3-Redonner un ‘coup de jeunesse’ à cet espace, en intégrant la biodiversité si caractéristique à ces grottes.

4-Retrouver une nouvelle pastorale de sanctuaire, en particulier sur cet espace (une messe par semaine pendant la saison haute dans la grotte supérieure, déplacement de la ciergerie, un kiosque accueil, processions, chapelet dans la grotte des apparitions de la Vierge, etc)

Et enfin, pour conclure cette journée, la traditionnelle galette des rois, afin de célébrer, à la suite des mages, le Seigneur Jésus, présent dans nos vies.

Merci à tous les frères et soeurs de notre famille franciscaine briviste pour ce temps si fraternel et convivial !

fr David